Vous êtes de plus nombreux à nous solliciter au sujet du développement local. En effet, certains quartiers sont qualifiés de sinistrés par leurs propres habitants, les commerces de proximités ferment les uns après les autres, et les services municipaux ne sont plus maintenus.

Avec près de 12% des Suresnois sous le seuil de pauvreté c’est le service solidarité qu’il faut repenser dans sa globalité, notamment à destination des retraités et des familles monoparentales.

En l’absence de vraie politique de développement économique, le dynamisme de nos entreprises et de nos commerces est lourdement impacté : à ce jour, 17 commerces du centre ville sont en vente. Aujourd’hui, Suresnes est la seule ville de la communauté d’agglomération du Mont Valérien à ne pas avoir sa pépinière d’entreprises pour les jeunes créateurs et à ne pas favoriser l’implantation de commerces de proximité, en laissant prospérer les banques et les assurances.

Le projet de Maison des 15-25 ans en Centre ville est en soit une idée intéressante. Cependant il n’est pas accompagné d’aucun projet politique pour la jeunesse suresnoise alors que les moins de 30 ans représentent plus de 40% de la population locale.

En investissant 10 millions d’euros dans la construction du Musée de Suresnes (inauguration en juin prochain), quel argent reste t’il pour développer des actions en faveur des seniors, de la jeunesse et du commerce ?

Le Maire, souhaite enfermer le débat démocratique dans un clivage Gauche-Droite anti-gouvernement basic, qui est trop réducteur concernant la gestion d’une ville. Dans une ville de 47 000 habitants comme Suresnes, l’action des élus doit restée motivée par une volonté commune de développer le service vers les citoyens. Des clivages existent bel et bien, mais ils concernent principalement la question de la gestion des priorités, l’investissement dans tel ou tel domaine, le soutien à tel ou tel projet.

La différence est également dans la manière de “faire de la politique” et donc dans l’investissement des élus et du Maire auprès des Suresnois, en les impliquant aux décisions qui impactent leur quotidien ; dans le temps que chaque élu consacre au service des Suresnois et à la gestion de notre ville.

Il ne faut pas avoir peur du débat avec les citoyens, ne pas le fuir, mais plutôt l’engager et le valoriser en prenant en compte le jugement qu’ont les Suresnois sur les décisions qui touchent à leur quotidien.

C’est dans cet esprit et afin de faire vivre cette culture de l’échange, que nous vous rencontrons dans chaque quartier. Nous avons d’ores et déjà organisé une première rencontre, jeudi 21 Mars dans le quartier de la Cité Jardins. La présence de vos élus de Suresnes Terre d’Avenir, dans la ville à vos côtés, à votre écoute est le meilleur moyen de comprendre les problématiques qui vous animent et de proposer les solutions adéquates.

Encore une fois, le Maire de Suresnes et sa majorité, ont défini des priorités qui sont de plus en plus éloignées des attentes et les besoins des Suresnois. L’absence du Maire et de son équipe en place depuis 30 ans, ne fait qu’accroitre ce sentiment de ville dortoir, où les élus ne se préoccupent que de leur réélection au détriment de l’intérêt des Suresnois.