fleur-de-beton1

Quelques chiffres sur la démographie et les espaces verts de Suresnes
 
-> Pendant le mandat de Christian Dupuy, voici l’évolution de la population Suresnes :
– 1982/1989  = + 0,3 %/an  soit         + 100 h/an
– 1990/1999  = + 1,1 %/an   soit          + 410 h/an
– 2000/2009 = + 1,6 %/an  soit        + 735 h/an
On voit très nettement l’accélération de la densification de la ville de Suresnes depuis 2000 (plus de 12.000 h/km2).
Rueil (environ 5.400 h/km2) et Nanterre (environ 7.400 h/km2) nettement moins densifiés, n’ont pas augmenté de rythme. La Communauté d’Agglomération du Mont Valérien à progressé de + 0,70 %/an.
Cette course folle pour passer la barre des 50 000 habitants provoque l’asphyxie des quartiers et la destruction des zones pavillonnaires qui marquaient l’identité de Suresnes.
 
-> Espaces verts :
Le SDRIF préconise 10 m2 d’espace vert par Habitant.
Chiffres annoncés dans le document Plan Local d’Urbanisme de Suresnes :
– cadastre vert 139,5 ha  (pour 47.000h) soit 29,5 m2/h
– espaces verts disponibles et ouverts au public en 1998 (après le PLU ne sait pas, devinez pourquoi ?) :
23,7 ha : 7,3 m2/h annoncé, réel calculé : 6,1 m2/h
« Depuis il a fortement augmenté : jardin Dominique Chavoix (0,29 ha) et square St Vincent (0,14 ha), dixit PLU », soit environ 0,5 ha en 15 ans !!!  Merci de cette bouffée d’Oxygène Monsieur le Maire.
Et on ne compte pas les disparitions de maisons arborées.
– d’où en 2013 : 24,2 ha d’espaces verts (pour 47.000h) soit  5,1 m2/h, soit la moitié des préconisations du SDRIF de 10 m2/h
 
Et si on fait un autre calcul, à partir des chiffres officiels, on trouve en espaces verts aménagés (en comptant les serres municipales, je suis sympa) : 18,2 ha soit 3,9 m2/h, ce qui paraît plus proche de la réalité.
La dernière trouvaille du Maire pour augmenter ce pourcentage est de comptabiliser les talus SNCF dans les espaces verts.
Encore merci, on va dans le bon sens.
 
Jacques MOULIN (EELV)