Jaurès :100 ans déjà et toujours d'actualité !

Jaurès :100 ans déjà et toujours d'actualité !

JeanJaures1Cette année nous fêtons le centenaire de la mort de Jean Jaurès assassiné par le nationaliste Raoul Vilain le 31 juillet 1914 au "café du croissant". En célébrant Jaurès, c’est non seulement toute l’histoire du socialisme français que nous célébrons mais aussi toutes les luttes en faveur de la justice, de la dignité humaine et de l’humanisme qui manque encore dans le monde comme dans nos sociétés aujourd’hui, l’actualité nous le rappellent malheureusement aujourd’hui.

 

Célébrer Jaurès, pour nous socialiste, c’est célébrer tous les combats auquel notre mouvement aura très largement participé pour rendre notre société plus juste. De sa défense sans équivoque pour la justice et la vérité lors de l’Affaire Dreyfus, à la lutte aux côté des ouvriers à Carmaux en passant par son combat pour la laicité et pour la paix en Europe qui lui sera fatale, toute la vie Jaurès s’est inscrite, autant dans l’histoire du mouvement social français que dans l’héritage des Lumières avec ses zones d'ombre (colonisation).

 

A l’heure où la gauche semble balbutier, hésiter, il est bon de se souvenir que c’est Jaurès qui parvint à unifier les différentes familles du socialisme français grâce à sa puissance intellectuelle et sa volonté à défendre l’intérêt générale loin des luttes individuelles et stériles.

C’est lui qui en unifiant réformisme et critique marxiste ; patriotisme et internationalisme ; humanisme et pragmatisme, a fait du socialisme un bloc qui permis toutes les avancées sociales du XXème siècle : du Front Populaire aux années Mitterrand puis de la Gauche plurielle jusqu’à aujourd’hui.

 

Si aujourd’hui notre monde parait de plus en plus  incertain avec une montée de l’intolérance et du communautarisme, le grand dirigeant socialiste, patriote et humaniste avait lui compris, bien avant d’autre l’importance de la Paix et l’horreur de la Guerre, elle qui allait emporter son fils, Louis engagé volontaire en 1918 dans la Bataille de la Marne. Alors que l’extrême droite tente de capter comme hier une partie de la Collaboration l’héritage jauréssien, il ne tient qu’à nous de nous rappeler d’où nous venons pour mieux savoir où nous souhaitons aller.

 

C’est dans ses pas, qu’aujourd’hui nous devons à travers cette commémoration se souvenir du passé pour ne pas commettre les mêmes erreurs demain.

Militants socialistes, nous prenons rigueur de l'héritage de Jaurès et continuerons à être pleinement socialiste avec ou sans contrainte,  « Il ne faut avoir aucun regret pour le passé, aucun remords pour le présent, et une confiance inébranlable pour l'avenir. » nous conseillait plein de sagesse Jean Jaurès.

Il est temps de rappeler que les combats pour la dignité et la justice ne sont jamais acquis, et que les Victoires d’hier peuvent être détruit le lendemain au profit de puissances réactionnaires qui chaque jours mettent  la violence et l’argent au centre du monde au profit du plus cruciale: l’Humain.

C’est l’essence même de notre combat, l’essence même de la pensée de Jean Jaurès.

Xavier IACOVELLI, Président du groupe des élus

Nicola D'ASTA, Secrétaire de Section

Antoine SEGUIN, Secrétaire Adjoint

Xavier Iacovelli

Close