PRIORITE A L’ECOLE !

PRIORITE A L’ECOLE !

4234Cet été, nous avons eu le droit à un déferlement de propos nauséabonds venant de 2 journaux, de droite et d’extrême droite, à l’encontre de la nouvelle ministre de l’Éducation Nationale, Najat Vallaut-Belkacem. Des propos sexistes et racistes souvent relayés de façon complice par certains élus UMP et de partisans de la manif pour tous.

Il est pourtant à noter que la France et nos dirigeants ont attendu 2014 pour nommer pour la première fois une femme  à ce Ministère régalien. Une femme compétente qui est le symbole de la réussite de l’école de la République et une belle preuve d’intégration.

Loin de ces attaques politiciennes, la Ministre s’est très vite mise au travail pour que la rentrée 2014 soit une réussite et pour mettre en œuvre la refondation de l’école tant attendue.

Dans une ressente enquête, environ 20 % des jeunes Français n'atteignent pas le niveau de base en compréhension de l'écrit. Trop d'élèves sont en difficultés au moment d'entrer au collège alors même que notre école maternelle, elle, est de plus en plus performante. C'est la raison pour laquelle, la Ministre a  décidé de donner la priorité au primaire et d'y concentrer des moyens supplémentaires. C'est dans cette optique que le gouvernement a rétabli la formation des enseignants (supprimée sous le Président Sarkozy) pour les rendre plus forts face aux difficultés des élèves.

Dans quelques jours, des élections de parents d’élèves seront organisées dans toutes les écoles maternelles et élémentaires de la ville. C’est une occasion que les parents Suresnois doivent saisir. Quelques soit la liste que vous soutenez, il est important que vous puissiez vous exprimer à travers ce vote en nommant les représentants qui auront de plus en plus de poids décisionnaire dans les années à venir, comme le souhaite la Ministre de l’Éducation Nationale.
Un sondage montre que 9 % seulement des Français se disent vraiment satisfaits de leur école. La difficulté vient trop souvent d'incompréhensions, de malentendus et d'éloignements. Il faut que les parents éloignés de l'école en soient rapprochés, que le dialogue soit permanent et que les enseignants puissent travailler dans un climat de confiance, cela va dans l'intérêt de la réussite des enfants.

Les priorités de la Ministre sont affichées : création de nouveaux postes, revalorisation des salaires et formation des enseignants,  scolarisation des enfants avant 3 ans là où il y en a le plus besoin. Une série de réformes va arriver, toutes aussi importantes comme la rénovation des programmes et du socle commun de connaissances, de compétences et de culture qu'un élève va devoir maîtriser à la fin de sa scolarité. L'école doit s'intéresser davantage à ce que devient l'élève ou le jeune après son passage scolaire, faire en sorte que les relations école-entreprise se multiplient, qu'il y ait davantage d'apprentissage, que l'orientation soit rénovée pour permettre aux élèves de choisir véritablement, que l'enseignement professionnel soit davantage valorisé.

Xavier Iacovelli

Close