Budget 2019 : Le Sport français ne doit pas être abandonné !

Budget 2019 : Le Sport français ne doit pas être abandonné !

Budget 2019 : Le Sport français ne doit pas être abandonné !

Après l’annonce de la note de cadrage envoyée par Matignon au ministère des Sports indiquant que l’enveloppe budgétaire allouée au sport allait diminuer (passant de 480 à 450 millions d’euros, soit une baisse d’environ 6%), le comité national olympique et sportif français (CNOPF) a décidé de publier une pétition, à l’occasion de la Fête du Sport.

Rappelons qu’après un budget 2018 en baisse pour le ministère des Sports, un certain nombre de Fédérations sportives sont aujourd’hui menacées et tirent la sonnette d’alarme. Plusieurs sportifs se sont par ailleurs associés aux Fédérations pour dénoncer ce budget, à seulement 4 ans des Jeux Olympiques en France.

La baisse annoncée du budget de fonctionnement du ministère des Sports 2019 est d’environs 7% soit près de 30 millions d’euros, passant ainsi d’un budget de 481 à 451 millions euros. Avec l’élan attendu des jeux olympiques en 2024 à Paris, nous devrions être dans une logique de dynamique mais le budget attribué n’est pas à la hauteur de celle-ci. Malgré l’obtention de ces jeux olympiques nous faisons face à une baisse des moyens financiers, c’est contradictoire face à la bataille menée pendant plusieurs années pour les obtenir.

Dans cette note de cadrage, on apprend que 1600 emplois seront supprimés d’ici 2022 : des directeurs techniques nationaux, des entraineurs nationaux et des conseillers. Rappelons que leur rôle est primordial, puisqu’ils aident les fédérations pour le haut niveau ainsi que pour le développement des pratiques sportives.

Cette pétition a aujourd’hui recueilli près de 160000 signataires, démontrant ainsi les inquiétudes du mouvement sportif et plus largement de la société toute entière.

Cette décision de l’Exécutif démontre une nouvelle fois les arbitrages au sommet de l’Etat, et les priorités d’Emmanuel Macron : faire des économies sur des secteurs déjà affaiblis, tout en favorisant les Français les plus riches de tous les autres.

Le sport occupe pourtant une place centrale dans notre société, car il permet à chacune et à chacun de s’épanouir, au-delà des conditions sociales. Il est un vecteur de cohésion, d’intégration et d’émancipation.

Etant moi-même issu du monde du sport, j’ai conscience de ce qu’il représente pour des millions de Français et des valeurs qu’il inculque, notamment à notre Jeunesse.

Diminuer le budget du Sport, c’est appauvrir un peu plus les Fédérations qui produisent un travail exceptionnel. C’est surtout priver les sportifs, professionnels comme amateurs, de pouvoir exercer leur passion dans les meilleures conditions.

Nous débattrons, lors du Projet de loi de finances pour 2018, des grandes orientations budgétaires prévues pour l’année prochaine. Ce sera l’occasion de dénoncer cette attaque faite au monde sportif, en s’opposant à cette baisse significative.

Je vous invite également à signer largement la pétition du CNOSF « LESPORTCOMPTE ».

XAVIER IACOVELLI

Close