CHU Antoine BÉCLÈRE de Clamart : notre lettre à Mme la ministre de la Santé

CHU Antoine BÉCLÈRE de Clamart : notre lettre à Mme la ministre de la Santé

CHU Antoine BÉCLÈRE de Clamart : notre lettre à Mme la ministre de la Santé

Vendredi 1er mars, nous avons, avec les sénateurs Pierre OUZOULIAS (PCF) et Hervé MARSEILLE (UDI), interpellé Mme Agnès BUZIN, ministre des Solidarités et de la Santé, sur la situation du service des urgences de l’hôpital Antoine BÉCLÈRE de Clamart. Vous retrouverez ci-dessous notre courrier :

Madame la Ministre,

Nous nous permettons de vous écrire pour vous alerter sur la situation inquiétante du centre hospitalier universitaire public de l’AP-HP Antoine BÉCLÈRE et particulièrement sur les problématiques auxquelles le service des urgences doit faire face. 

Alors que le champ d’action de cet hôpital rayonne sur toute la partie sud du département des Hauts-de-Seine, il voit progressivement disparaitre ses services. Ce fut le cas pour la pneumologie en2011, puis pour la cardiologie en 2018, service pourtant indispensable au bon fonctionnement d’autres tels que la maternité de niveau 3.

Aujourd’hui, c’est la continuité et la pérennité du service des urgences qui sont menacées, et notamment son fonctionnement de nuit. Les professionnels de santé de ce service font face à une augmentation significative de la fréquentation. Avec 65.000 passages en 2018, celle-ci a augmenté de plus de 32% en 4 ans pour un nombre de médecins demeuré constant. 

Encore menacées d’arrêt, il y a quelques semaines par manque de médecins, les gardes de nuit des urgences ont pu être maintenues grâce à une solution temporaire reposant sur le renfort de médecins en intérim et à d’anciens urgentistes et médecins volontaires en interne. 

L’impératif de la continuité médicale étant traité, l’enjeu est dorénavant la stabilisation de ce service par le recrutement rapide de quatre médecins urgentistes. 

Aussi, je vous prie, Madame la Ministre, de faire tout ce qui relève de votre compétence pour trouver une solution pérenne dans les plus brefs délais pour les praticiens hospitaliers, les personnels et les patients de l’hôpital Antoine BÉCLÈRE. 

Nous nous tenons à votre entière disposition. 

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame la Ministre, l’expression de nos salutations distinguées.

Xavier IACOVELLI

Sénateur des Hauts-de-Seine

Hervé MARSEILLE

Sénateur des Hauts-de-Seine

Pierre OUZOULIAS

Sénateur des Hauts-de-Seine

XAVIER IACOVELLI

Close