Classification du massif forestier de Meudon : mon courrier au Ministre

Classification du massif forestier de Meudon : mon courrier au Ministre

Classification du massif forestier de Meudon : mon courrier au Ministre

Retrouvez ci-dessous ma demande de classification du massif forestier de Meudon au ministre de l'Agriculture, de l'Alimentation :

Monsieur le Ministre,

Je me permets d’attirer votre attention sur la nécessité de classer en forêt de protection le massif forestier de Meudon, afin de faire cesser le grignotage dont il est actuellement victime.

Depuis près de dix ans, les élus socialistes de ce département n’ont eu de cesse d’attirer votre attention sur la nécessité de classer ce massif afin de le préserver, dès 2006 et 2009.

Grâce à ce travail, le massif forestier a été classé au titre des priorités pour le département de Paris et de la petite couronne.

Bien plus, après de nombreuses interventions, le ministre de l’Agriculture a déclaré envisager, dès 2015 « le démarrage de la procédure de classement pour la forêt de Meudon » (rep. min. agriculture agroalimentaire et forêts, JO Sénat, 27 mars 2015, p. 819).

Depuis lors, aucune décision n’est parvenue.

Je suis particulièrement inquiet de cette situation, car cette absence a permis au Conseil départemental des Hauts-de-Seine, par une demande en date du 18 décembre 2018, de demander l’autorisation de défricher plus de 3 000 m² de forêt dans le bois de Clamart, afin d’ajouter une troisième voie de circulation au projet initial du T10 à Clamart.

Ce projet nous semble à la fois contraire à la nécessité de préserver la biodiversité dans ce massif forestier, de limiter la circulation automobile pour ne plus aggraver la pollution atmosphérique et sonore dans la région, et naturellement totalement contraire à la nature même du projet, qui consiste à réaliser des transports alternatifs à la circulation automobile.

Afin d’éviter désormais ce type de grignotage insidieux, je vous demande de bien vouloir classer ce massif en forêt de protectionpour cause d’utilité publique, au titre du bien-être des populations et pour des raisons écologiques conformément à l’article L. 141-1 du code forestier.

Je vous remercie de l’attention que vous voudrez bien porter à ma demande,

Et vous prie de recevoir, Monsieur le Ministre, l’expression de mes respectueuses salutations.

XAVIER IACOVELLI

Close