Une délégation du PS92 et du MJS92, s’est rendue en Israël et dans les Territoires Palestiniens afin de conclure un accord de jumelage entre le Meretz Israélien, le Fatah Palestinien et le Parti Socialiste des Hauts-de-Seine.  C’est un moment unique et inédit car notre fédération est la première a avoir engagé ce type d’accord qui porte principalement sur des échanges et des formations de nos jeunes militants.

Les riches échanges que la délégation a eus avec les responsables du Meretz et du Fatah, mais également avec les camarades socialistes d’Israël et de Palestine, ont permis de mieux saisir la complexité de la situation. Ils ont également renforcé l’idée que, aussi bien pour les Israéliens que pour les Palestiniens, la solution des deux Etats est la seule propice à établir les conditions d’une paix durable dans la région.

La délégation a également eu l’occasion de se rendre sur le terrain afin de mieux saisir la complexité de la situation que vivent notamment les réfugiés palestiniens. Deux camps ont ainsi été visités :  Jaba Al Baba et Abu al nawwar. Les conditions de vie y sont dures et montrent à quel point la politique de colonisation menée par Israël conduit à une impasse. Le contraste entre les conditions de vie des réfugiés et celles des colons sont saisissantes et ne cessent de choquer. La France mène une politique de soutien actif auprès des réfugiés, mais la Fédération a souhaité également apporter une aide matérielle aux enfants des camps afin de pouvoir les équiper pour qu’ils puissent mener une scolarité normale.

La délégation soutient les efforts diplomatiques menés par la France. Un courrier a été adressé au Président de la République, François Hollande afin de lui faire part du soutien des socialistes des Hauts-de-Seine à sa volonté de reconnaitre l’Etat Palestinien, lors de la conférence prévue en janvier prochain à Paris. Nous nous réjouissons de la récente adoption, par le Conseil de sécurité de l’ONU,  d’une résolution exigeant l’arrêt par Israël de toutes ses activités de peuplement dans le Territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est. C’est à ce prix que deux Etats démocratiques, Israël et la Palestine, pourront vivre côte à côte, en paix à l’intérieur de frontières sûres et reconnues.