Le 27 mai dernier était voté à l’unanimité au Sénat la proposition de loi visant à faciliter l’accès à à certaines professions aux personnes atteintes de maladies chroniques dont j’étais le rapporteur pour la Commission des Affaires sociales.

C’est une victoire pour les 20 millions de personnes sont touchées par des maladies chroniques en France et ne qui peuvent accéder à certaines professions ou formations. Une injustice que nous voulions combattre pour  l’égalité des chances et plus d’inclusion et dans notre société.

Nous ne pouvions ignorer ces cas, qui sonnent comme autant d’injustices et d’espoirs professionnels qui ne peuvent être suivis.

En 2020, près de 11 000 saisines étaient motivées par une discrimination fondée sur l’état de santé. Parmi ces nombreuses situations, reviennent souvent les restrictions constatées dans l’accès à certains emplois et certaines formations pour les personnes atteintes de maladies chroniques.

Un rapport du CESE estimait en 2019 que 25 % de la population sera atteinte d’une maladie chronique à l’horizon 2025. L’inclusion des personnes atteintes de maladies chroniques n’est donc pas un sujet marginal, mais bien un enjeu incontournable du monde du travail.

C’est notre pacte social dont il était question. C’est un message fort qui est envoyé à nos concitoyens victimes de ces discriminations qui pourront demain choisir leur futur métier sans limite inopportune.

Retrouvez en vidéo les informations concernant cette proposition de loi