Compte rendu de mi-mandat

Compte rendu de mi-mandat

Compte rendu de mi-mandat

Madame, Monsieur,

Il y a trois ans, vous m’avez confié la responsabilité de vous représenter au Sénat. Cette marque de confiance m’impose un devoir de transparence constant, que je tache de remplir à travers la rédaction de ce compte-rendu. Son objet est de dresser, à mi-mandat, un bilan sincère de mon action en tant que sénateur. 

Grâce au statut que confère notre Constitution à la Chambre Haute, les sénateurs entretiennent un lien privilégié avec les élus locaux. Ce lien, j’ai œuvré pour le renforcer dès le début de mon mandat à travers la création du Conseil Sénatorial. Instance participative innovante, il associe les élus locaux aux processus législatifs et notamment aux reformes territoriales.

Aussi bien au sein des commissions dont je suis membre qu’en délégations et missions d’informations, j’ai mis un point d’honneur à transmettre les idées, interrogations et revendications des élus locaux. C’est pour cette raison que j’ai tenu à rencontrer, le plus régulièrement possible, les acteurs sans lesquels nos territoires ne pourraient prospérer. Associations, entreprises et élus m’ont ainsi fait part de leurs attentes et suggestions qui ont guidés mon action au Sénat. 

 La crise économique et sociale, consécutive à la pandémie du COVID-19, aura, sans aucun doute, des conséquences désastreuses sur nos entreprises et les français les plus fragiles. J’ai une pensée particulière pour les jeunes qui s’apprêtent à entrer sur le marché du travail. Ils seront plus de 700 000 cette année. Les commerçants, travailleurs indépendants et chefs d’entreprises doivent, quant à eux, s’adapter à un contexte incertain, au détriment de leur chiffre d’affaire et parfois même de la poursuite de leurs activités.

Pour relever ces défis économiques et sociaux, il est fondamental d’accompagner nos concitoyens quotidiennement, en constituant le relais direct de leurs difficultés. Cela ne sera possible qu’avec une collaboration étroite entre les territoires et les parlementaires. Il est donc plus que jamais essentiel de renforcer les liens entre le Parlement et les élus locaux, porte-paroles de nos territoires, afin de cerner au mieux les obstacles auxquels les français sont confrontés. En parallèle, je me suis d’ores et déjà engagé pour que les communes des Hauts-de Seine, témoins privilégiés de la crise, aient les moyens financiers et humains nécessaires pour faire face aux enjeux économiques de demain. Au Sénat, je soutiendrai également l’action gouvernementale en votant le Plan Jeunes ainsi que toutes les mesures exceptionnelles en faveur de l’emploi et de la solidarité.

Enfin, si ce document met l’accent sur mes actions au cours de mes 36 mois d’activité, au Sénat comme auprès de vous, il insiste également sur les thématiques qui me sont chères et que je continuerai à porter tout au long de mon mandat.

Il vous sera, je l’espère, utile et instructif.

XAVIER IACOVELLI

Close